PSORIASIS

12 janvier 2008

EXPERIENCE DE GUERISON

Bonjour,


J'ai du psoriasis depuis l'âge de 18 ans. Je l'ai "attrapé" suite à mon examen du baccalauréat pour la troisième fois.

Cet état de stress a provoqué et mis en place durablement le psoriasis. Depuis et jusqu'à maintenant (j'ai 42 ans aujourd'hui) je "traîne" cette maladie. Une maladie qui n'est pas dangeureuse, mais qui nous met mal dans notre peau.

J'ai tout essayé pour la guérir:

- à 20 ans je suis allé voir un guérisseur en Lorraine pendant plusieurs années. Il m'a soulagé mais n'a pu le faire disparaitre complètement. J'avais 3 heures de routes aller retour; j'ai donc naturellement arrêté de le voir, malgré sa gentillesse.

- à 22 ans j'ai fait une cure à la station thermale de Molig les Bains pendant 3 semaines (durée préconisée par la sécurité sociale). Cette cure a aggravé le psoriasis.

- à 24 ans je suis allé chez un médecin accupuntueur sur Strasbourg, non conventionné par la sécurité sociale. J'ai suivi son traitement pendant 2 ans, à base de médicaments chinois et d'accupunture. Il m'a aidé mais non guéri.

- j'ai repris les médicaments allopathiques, à base de corticoides ou non, mais j'ai stoppé les traitement, car après la disparition des plaques de psoriasis celles ci revenaient 2 à 3 semaines après, plus fortes et plus épaisses, avec une peau de plus en plus fragile et fine.

- j'ai également suivi les conseils du docteur Kousmine. J'ai donc manger en petit déjeuner le fameux "budwig" pendant plusieurs mois, et j'ai pratiqué l'irrigation colonique. Pas de changement notoire.

- à l'âge de 26 ans, en allant en bretagne, j'au eu une adresse d'un paysan qui faisait une "potion" qui a guérit mon voisin d'un psoriasis. J'ai bu cette potion "infâme" pendant plusieurs semaines, mais elle n'a pas eu d'effet contrairement à mon voisin.

- à 31 ans j'ai commencé un traitement chez un homéopathe anthroposophe sur une durée de 10 ans. Pendant toute la durée du traitement, j'ai pris des gouttes et triturations chaque jour, et 2 à 3 fois par semaine des injections dans le bas ventre. Ce traitement m'a fait du bien, m'a calmé mais ne m'a pas complètement guéri. Je complétais, de temps à autre sur une durée de quelques semaines, par une applicaiton quotidienne de daivonex en crème (corps) et en lotion (cuir chevelu).

- à 33 ans, je suis allé voir un médecin tibétain en Suisse. J'ai pris ces médicaments, en forme de boule dure, pendant 6 mois. Mais il n'y a pas eu d'effet.

- jai suivi un traitement à base d'un nouveau médicament faisant parti de la famille des rétinoides. Mais il y a eu aggravaiton du psoriasis.

- à 35 ans j'ai essayé "amaroli", c'est à dire l'urinothérapie. J'ai d'abord ingéré un verrre d'urine chaque matin pendant 6 mois, puis j'ai intensifié la cure d'urine en faisant un jeune de 10 jours à base d'eau et d'urine. Le psoriaisis a baissé significativement pendant le jeune que j'ai du interrompre car j'étais faible. Mais le résultat n'a pas été durable et la maladie a repris son "cours" normal.

- à 38 ans je suis allé à la Roche Posay pendant 3 semaines. J'ai suivi les soins quotidiens chaque matin, et le soir je mettais du daivobet sur les plaques. Au bout de trois semaines, mon voisin de chambre étais guéri, mais de mon coté, j'avais plus de psoriasis et j'étais "bousculé" psychiquement. Pendant cette cure j'ai acheté un livre du docteur Danièle Pomey-Rey, dermatologue et psychiatre.

- à 39 ans j'ai donc commencé une psychanalyse chez un confrère exerçant sur la région de Strasbourg indiqué par le docteur Pomey-Rey avec qui j'avais eu un entretien téléphonique. Au bout de 2 ans d'analyse, le psoriasis est toujours présent. Néanmoins, la thérapie me fait du bien et je la continue.

- à 40 ans, dans une situation professionelle un peu plus "cool", j'ai entrepris le bain dérivatif, technique de guérison ancestrale écris dans un livre de France Guillain. J'ai pratiqué le bain dérivatif chaque matin ou chaque soir pendant une demi heure à une heure sur une durée de 1 an. Il n'y a pas eu de changement notoire.

- à 41 ans j'ai pris un complément alimentaire à bas d'huile de poisson riche en oméga 3 (psoriane) qui a eu un faible effet sur le psoriasis. Le médecin à l'origine de ce médicament inciste sur le prise intensive d'huile de poisson riche en oméga 3 pour avoir un effet de guérison.

- à 42 jai suivi la cure THOMATIS. Cela m'a fait beaucoup de bien mais ne m'a pas guéri du psoriasis.

- à 42 ans je vois un médecin en Allemagne, un Heilpractiker. C'est à dire un naturopathe. Je prends des médicaments pour le foie et l'immunité, en gouttes, homéopathiques et à base d'organes d'animaux. Il me demande aussi de prendre 2 fois par semaines des bains de sel de mer et 1 à 2 fois par semaines des UV.

- à 42 ans
J'ai repris Kousmine, avec l'irrigation colonique (3 en deux semaines), la désadification du corps en prenant des alcanisants (que je ne prends pas assez régulièrement), et pour finir par la prise intensive d'huile riche en alphaloénique oméga 3 (d'abord de l'huile de chanvre première pression à froid, puis de l'huile de lin). Posologie : une cuillère à soupe avant ou pendant chaque repas. Je prends cette huile en intensif car je m'inspire des constations du médecin qui a créé psoriane.
Je continue le traitement du médecin allemand - les bains avec le sel de la mer morte me font du bien et m'évite d'avoir la peau qui me démange à cause de notre eau qui est très calcaire (dureté 42) - les gouttes homéopathiques me font également du bien : mon corps est moins frileux et plus fort.
Je ne mets plus de daivonex ou coticoides sur les plaques.
Et là je vois en effet sur le psoriasis. Celui ci diminue lentement, les taches ne s'épaississent plus, s'affinent et blanchissent. Il ne m'était jamais arrivé que les plaques diminuent sans apllication de crème.

Je pense que je tiens le "bon bout"!

Je vous tien au courant prochainement.

Posté par LAURENT67 à 18:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]